L’Institut Montaigne est un think tank indépendant. Sa vocation est d’élaborer des propositions concrètes dans les domaines de l’action publique, de la cohésion sociale, de la compétitivité et des finances publiques.

Quels défis pour l'Allemagne ?

allemagne-economie-defi-chine.png

La réussite économique de l'Allemagne ne fait pas débat en Europe. Cependant, elle fait désormais face à de nouveaux enjeux : émergence de la Chine, déclin démographique, révolution numérique. Eric Chaney, conseiller économique de l’Institut Montaigne, nous éclaire sur les défis qui attendent l'Allemagne dans les prochaines années.

Lire la suite...

ONU : le monde selon Emmanuel Macron

onu-macron-monde-geopolitique.png

Après avoir multiplié les rencontres bilatérales avec ses homologues depuis son élection, le temps était venu pour le président français de se confronter à la complexité du multilatéralisme en géopolitique. Son discours à la tribune des Nations Unies en est en une ébauche et aucune des questions cruciales ne semblent avoir été éludées. Michel Duclos, ancien Ambassadeur de France à Damas et auteur de la note Syrie : en finir avec une guerre sans fin, analyse, pour l'Institut Montaigne, l'intervention du président de la République.

Lire la suite...

En Marche vers le Sénat ? Trois questions à Olivier Duhamel

en-marche-senat.png

Olivier Duhamel, politologue et Président de la FNSP (SciencesPo), décrypte pour l'Institut Montaigne les enjeux autour des prochaines élections sénatoriales qui se tiendront le 24 septembre prochain.

Lire la suite...

La vraie force d’Angela Merkel

angela-merkel-force-allemagne.png

Angela Merkel sera vraisemblablement réélue à la tête de l’Allemagne. Elle devrait entrer dans l’histoire pour sa longévité au pouvoir, mais plus encore pour la prédominance chez elle de considérations éthiques sur toutes préoccupations idéologiques. Dominique Moïsi, conseiller spécial de l'Institut Montaigne, revient sur ce qui fait la particularité de la chancelière allemande.

Avec l'aimable autorisation des Echos.

Lire la suite...

Les 10 principaux enjeux des JO 2024

jeux-olympiques-bonnes-raisons.png

C’est fait ! Paris accueillera les Jeux Olympiques en 2024, 100 ans après la dernière édition organisée dans la capitale. En compétition avec Los Angeles, Paris a su se démarquer grâce à un dossier prometteur, s’appuyant sur un grand nombre d’infrastructures déjà existantes, mais aussi grâce aux retraits successifs des autres candidats (Boston, Hambourg, Rome, Budapest). Pourtant, les inquiétudes autour de l’organisation de cet événement sont nombreuses, notamment concernant le respect du budget alloué à l’organisation. L’Euro 2016 de football, organisé en juin dernier, avait fait l’objet de critiques similaires. Outre la dimension économique, dont nous ne minimisons pas ici l’importance, de nombreux autres impacts sont attendus. Alors, quels sont les défis à relever dans l’organisation des JO de 2024 ? Réponse en 10 points.

Lire la suite...

Comment va l'Italie ? Trois questions à Andrea Montanino

italie-europe-situation.png

Membre fondateur de l'Union européenne, l'Italie, rencontre depuis quelques années des bouleversements aussi bien économiques et que politiques qui interrogent sur son rôle actuel dans la construction européenne. Andrea Montanino, économiste italien et membre de l'Atlantic Council, revient, pour l'Institut Montaigne, sur l'état de son pays.

Lire la suite...

How is Italy doing ? Three questions to Andrea Montanino

italie-europe-situation.png

Founding member of the European Union, Italy has been undergoing major economic and political changes over the past years, which has led us to reconsider the country's role in the European construction. Andrea Montanino, Italian economist and member of the Atlantic Council talks to the Montaigne Institute about his country's current situation.

Lire la suite...

Circulation : et si on incitait ?

peage-urbain-ciruclation-contraindre.png

Alors que le Salon automobile de Francfort ouvre ses portes le jeudi 14 septembre, la pollution de l’air est plus que jamais au cœur du débat public. Les véhicules diesel, majoritaires en France, sont pointés du doigt : depuis le 1er juillet 2017, ceux mis en circulation avant le 1er janvier 2001 n’ont plus le droit de circuler à Paris entre 8h et 20h, du lundi au vendredi. L’interdiction de circulation de ces véhicules, signalés par la vignette Crit’air 5, est présentée comme une première étape vers l’éradication des diesels à Paris en centre-ville prévue à horizon 2020.

Les mesures mises en place dans le centre-ville de la capitale ont pour but de contrer les externalités négatives liées à l’automobile : pollution, congestion, etc. Elles s’inscrivent dans une logique coercitive que l’on retrouve dans la plupart des politiques publiques actuelles en matière de mobilité en Europe.

Bien que prépondérante, celle-ci est-elle adaptée aux défis de la mobilité de demain ? Quelles alternatives peut-on mettre en place ? Éléments de réponse.

Lire la suite...

Interdiction de la production d’hydrocarbures en France, ou l’arbre qui cache la forêt

hydrocarbure-hulot-emission.png

Mesure phare du "plan climat", un projet de loi portant sur la fin de la production d'hydrocarbures en France a été présenté ce mercredi 6 septembre 2017 en Conseil des ministres par Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire. Analyse de Marc-Antoine Authier, Chargé d’études à l’Institut Montaigne, expert des questions environnementales.

Lire la suite...

Quand la Russie surjoue sa puissance militaire

russie-militaire-poutine.png

La Russie s'apprête à entamer de grandes manœuvres militaires en Biélorussie. Si Moscou montre ses muscles en suscitant la peur chez ses voisins européens, c'est la Chine qui constitue sa seule vraie menace extérieure. Dominique Moïsi, conseiller spécial de l'Institut Montaigne, décrypte la situation.

Avec l'aimable autorisation des Echos.

Lire la suite...

Brexit : une course contre la montre inédite

brexit-course-contre-la-montre.png

Depuis le référendum du 23 juin 2016, le processus de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE) accapare l’espace médiatique européen. Il est - et sera encore longtemps -  la principale préoccupation du gouvernement britannique et des institutions bruxelloises. Après le déclenchement par le Royaume-Uni, le 29 mars 2017, de l’article 50 du Traité sur l’Union européenne (TUE), organisant la procédure de sortie d’un État membre de l’Union, les négociations ont officiellement débuté le 19 juin dernier.

Lire la suite...

Marché du travail : après la flexibilité, passons à la sécurité

IMG

Le président de la République a placé la lutte contre le chômage au cœur de son projet de réforme pour le quinquennat. Et pour cause : en France, le taux de chômage est resté supérieur à 8 % pendant plus de trois décennies. Comme le démontre Bertrand Martinot dans son ouvrage Pour en finir avec le chômage, paru en septembre 2015 chez Fayard, il est illusoire d’expliquer ce phénomène par des causes conjoncturelles. Notre incapacité latente à réformer le marché du travail révèle en creux notre incapacité à entreprendre des réformes structurelles.

Lire la suite...

Quatre raisons de faire du Maghreb une priorité de la politique étrangère française

mghreb-priorite-france.png

"La stabilité du Maghreb, c’est notre stabilité. La prospérité du Maghreb, c’est notre stabilité. Les problèmes du Maghreb, ce sont nos problèmes. Et à maints égards, les problèmes de la France, ce sont les problèmes du Maghreb." - Hakim El Karoui, auteur du rapport de l’Institut Montaigne paru en août 2017: Nouveau monde arabe, nouvelle "politique arabe" pour la France.

Lire la suite...

La stabilité de l’Asie en péril

asie-instabilite-japon-coree.png

Alors que la tension est montée d'un cran en Asie, Dominique Moïsi, conseiller spécial de l'Institut Montaigne, analyse les conséquences de ces événements sur l'équilibre dans les relations entre les principaux acteurs de la région.

Avec l'aimable autorisation des Echos.

Lire la suite...

Gouverner par temps d’impatience

marcon-impatience-populaire-reforme.png

Depuis, le XXème siècle, la cadence du débat démocratique s'est progressivement accélérée. Aujourd'hui, Emmanuel Macron semble devoir faire face à un peuple de plus en plus pressant vis à vis des réformes et de l'action étatique. Marc Lazar, Professeur d'Histoire et de Sociologie politique à Sciences Po et Président de la School of government de la Luiss à Rome revient sur ce nouveau défi qui attend le président de la République.

Lire la suite...

"Puisque la priorité est à l’école primaire, allons-y !", entretien avec Catherine Moisan

HD-enfant-ecole-elementaire.jpg

Catherine Moisan, ancienne directrice de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) pour les ministères de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur, analyse les premières orientations du gouvernement et dresse un état des lieux de l'éducation en France.

Lire la suite...

"We keep saying that primary school is the priority, so let’s act accordingly !"

HD-enfant-ecole-elementaire.jpg

Catherine Moisan, former Director of the Evaluation, Forecasting and Performance Department (DEPP) of the French Ministry of National Education, answers our questions.

Lire la suite...

Code du travail : qu’attendre des ordonnances ? Le point de vue de Bertrand Martinot

gouvernement-edouard-philippe.png

Le Premier ministre et la Ministre du Travail ont dévoilé ce jeudi 31 août le contenu des cinq ordonnances qui modifieront le Code du Travail. Ce texte doit articuler la ligne définie par l’exécutif et les revendications des partenaires sociaux. Bertrand Martinot, économiste, co-auteur pour l’Institut Montaigne de l’ouvrage Un autre droit du travail est possible (Fayard, mai 2016) décrypte pour nous les derniers arbitrages opérés par le gouvernement et envisage leur influence sur les prochaines réformes du marché du travail.

Lire la suite...

L'Asie orpheline de l'Amérique ?

trump-amerique-asie.png

Dominique Moïsi, conseiller spécial de l'Institut Montaigne, donne son analyse sur les transformations qui s'opèrent dans les relations entre le continent asiatique et les Etat-unis.

Avec l'aimable autorisation de Ouest-France

Lire la suite...

La Pologne : une épine dans le pied de la politique européenne d’Emmanuel Macron ? Entretien avec François Bafoil

pologne-macron-politique-europe.png

François Bafoil, directeur de recherche au CNRS / CERI - Sciences Po Paris et spécialiste de l’Europe centrale et orientale nous livre son analyse, sur la Pologne, pays qui tente d'accroître son influence au sein de l'Union européenne mais qui demeure réticent à un certain nombre de réformes.

Lire la suite...

Mentions légales