Etat-actionnaire-exception-francaise.png

L’État est dit actionnaire lorsqu’il intervient directement au capital d’entreprises commerciales.

En France, le bras armé de ces interventions est l’Agence des Participations de l’État (APE), créée en 2004 et placée sous la tutelle du ministre de l’Économie et des Finances. Au 30 décembre 2016, les participations suivies par l’APE représentent un actif d’environ 90 milliards d’euros (soit plus de 4 % du PIB), dont plus de 60 milliards pour les seules entreprises cotées (parmi lesquelles EDF, Engie, Orange ou encore ADP).

L’Institut Montaigne s’est récemment interrogé sur la pertinence de cette situation en présentant la note de David Azéma, L’impossible État actionnaire ?

Mais la France est-elle une exception ? Tour d’horizon des politiques d’actionnariat de l’État à l’étranger.