L’Institut Montaigne est un think tank indépendant. Sa vocation est d’élaborer des propositions concrètes dans les domaines de l’action publique, de la cohésion sociale, de la compétitivité et des finances publiques.

Quatre sujets brûlants de l'été

economie-ete-allemagne-chine-vacances-2.png

Éric Chaney, conseiller économique de l’Institut Montaigne, analyse les grands sujets économiques qui rythmeront la période estivale. L'Allemagne, la Chine, ainsi que le marché du travail et le budget français seront au centre de l'attention.

Lire la suite...

Four hot topics for the summer

economie-ete-allemagne-chine-vacances-2.png

Éric Chaney, Economic Advisor to the Montaigne Institute, scrutinises the economic subjects that will mark the summer. Germany, China, the French labour market and budget are in the spotlight.

Lire la suite...

Concurrents ou complémentaires ? Les discours d’Emmanuel Macron et d’Edouard Philippe décryptés par Marc Lazar

macron-philippe-complementaire-concurrent.png

Marc Lazar est Professeur d'Histoire et de sociologie politique à Sciences Po et Président de la
School of government de la Luiss (Rome). Il revient pour l'Institut Montaigne sur les deux prises de parole consécutives d'Emmanuel Macron et d'Edouard Philippe et analyse ce qu'elles révèlent de leur relation.

Lire la suite...

Lutte contre les déserts médicaux : va-t-on enfin développer la télémédecine ?

desert-medicaux-telemedecine.png

Angèle Malâtre-Lansac, Directrice déléguée à la Santé à l'Institut Montaigne, analyse les raisons du faible déploiement de la télémédecine en France.

Alors que la technologie semble prête, que 42 % des Français se disent prêts à téléconsulter (sondage BVA-Le Parisien, juin 2017) et que la question des déserts médicaux est une priorité pour le gouvernement, la télémédecine peine à se déployer. La Caisse nationale d’Assurance maladie (CNAM) va ouvrir une négociation sur le sujet en 2018 et propose dans son dernier rapport annuel de créer un fonds d’un milliards d’euros dédié à l'innovation "organisationnelle" qui pourrait financer la prise en charge de nouveaux modes de soins. Décryptage.

Lire la suite...

Post-bac : "la solution du tirage au sort est indigne"

postbac-education-orientation.png Suite à l'annonce des résultats baccalauréat, Laurent Bigorgne, directeur de l'Institut Montaigne, analyse les enjeux auxquels sont confrontées les filières post-bac dans le système éducatif français.

L’analyse du système d’enseignement supérieur français doit s’inscrire dans le temps long. Il y a dix ans, une parenthèse s’ouvrait à l’occasion du vote de la loi de 2007 sur l’autonomie des universités. Cette parenthèse, refermée depuis, portait une vision, une stratégie, des moyens. Dix ans après, force est de constater que l’enseignement supérieur n’a pas été une priorité, tout particulièrement durant la période 2012-2017. Il est impératif aujourd’hui de renouer avec la dynamique de 2007, de retrouver une vision, des perspectives de financements et des objectifs de performance.

Lire la suite...

Trump à Paris : le message de Macron à l’Amérique

trump-paris-macron-message.png

Moyen-Orient, Europe, Amérique, Asie,... Dominique Moïsi, conseiller spécial de l'Institut Montaigne, analyse chaque semaine l'actualité internationale pour les Echos.

Comme il a rencontré Vladimir Poutine à Versailles Emmanuel Macron a raison de recevoir Donald Trump à Paris. Aux deux hommes, il convient de rappeler que l’ouverture sur le monde a fait la grandeur de leurs pays.

Lire la suite...

Macron, Jupiter, l’Olympe et Antée

macron-jupiter.png

Marc Lazar, Professeur d'Histoire et de sociologie politique à Sciences Po et Président de la School of government de la Luiss (Rome), analyse la conception du pouvoir présidentiel sous la Vème République d'Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron met chaque jour un peu plus en scène et en musique sa conception jupitérienne de la présidence de la République. Il entend incarner la fonction présidentielle pour lui restituer son prestige et son lustre. Aussi accorde-t-il un soin scrupuleux à son image et à sa gestuelle. Sa parole est raréfiée, sa communication maîtrisée jusque dans les moindres détails et presque parfaite à quelques anicroches près (comme avec le portait officiel critiqué par de nombreux professionnels de la photographie). De la sorte, il veut restituer de la solennité à la présidence de la République, y réintroduire de la gravitas et, ce faisant, instaurer un peu de distance entre lui et le commun des mortels. Non sans raison. L’anthropologue Georges Balandier, observateur éclairé des sociétés africaines comme des nôtres, notait que le pouvoir doit être entouré de ce léger voile de mystère et d’énigme pour le rendre encore plus évocateur et fascinant. Ce qui suppose que son occupant en accepte le poids de sa lourde solitude, un thème si cher au théâtre de Shakespeare.

Lire la suite...

Le Tour de France, une affaire qui roule

retombees-tour-de-france.png

3 504 kilomètres à parcourir en 21 étapes, 198 coureurs, 4 pays traversés. La 104ème édition du Tour de France, qui s’élancera parti samedi 1er  juillet de Düsseldorf en Allemagne, promet de faire honneur à son mythe. Mais au-delà de la dimension sportive, quel est l’impact économique de cette compétition phare ?

Lire la suite...

Projet de loi travail : quel impact pour les entreprises ?

droit-travail-entreprise.png 

Le mercredi 28 juin a été présenté, en Conseil des ministres, le projet de loi permettant de réformer par ordonnances le code du travail. Comment ce projet est-il perçu par les entreprises, notamment les PME et ETI ? Quel serait l’impact des mesures proposées sur leur activité ? Décryptage par Sylvie Grandjean, directrice financière du groupe Redex (ETI familiale spécialisée dans la métallurgie et sidérurgie) et membre du groupe de travail de l’Institut Montaigne Sauver le dialogue social.

Lire la suite...

Syrie : comment en sommes-nous arrivés là ?

syrie-guerre-sans-fin.png Michel Duclos, ancien Ambassadeur de France à Damas et auteur de la note Syrie : en finir avec une guerre sans fin décrypte la triple malédiction syrienne.

L’interminable conflit qui déchire la Syrie depuis 2011 jette sur l’état de notre monde en ce début du XXIème siècle une lueur absolument sinistre.

Lire la suite...

La descente aux enfers du Venezuela

descente-enfers-venezuela.png

Moyen-Orient, Europe, Amérique, Asie,... Dominique Moïsi, conseiller spécial de l'Institut Montaigne, analyse chaque semaine l'actualité internationale pour les Echos.

Lire la suite...

Retraites : l’équilibre en 2050… dans le meilleur des cas !

retraites-equilibre-2050.png

Les dernières prévisions du Conseil d’orientation des retraites, publiées ce mardi 20 juin, en attestent : les perspectives financières de notre système de retraite se dégradent. Le retour à l’équilibre du système de retraite n’aura pas lieu avant plus de 40 ans selon le scénario “ central ” du COR - loin d’être le plus pessimiste - correspondant à une croissance des revenus d’activité de 1,5 % par an.

Lire la suite...

Le droit du travail a été énormément rigidifié

droit-du-travail-rigidifie.png

Notre droit du travail doit être adapté en profondeur. Le taux de chômage n'est jamais descendu en dessous de 8 % en France au cours des trente dernières années. Le chômage de masse reste donc une réalité dans notre pays, alors même que la quasi-totalité de nos voisins européens sont parvenus à l’endiguer, et parfois même à retrouver le plein-emploi.

Lire la suite...

La politique étrangère ou l’art de ne pas choisir son camp

politique-etrangere-art-de-ne-pas-choisir.png

Moyen-Orient, Europe, Amérique, Asie,... Dominique Moïsi, conseiller spécial de l'Institut Montaigne, analyse chaque semaine l'actualité internationale pour les Echos.

La crise entre le Qatar et la majorité des pays du Golfe doit être l’occasion pour la France de remettre à plat sa politique dans la région. En choisissant une attitude d’équilibre pour atténuer les tensions plutôt que les attiser.

Lire la suite...

Succès et limites des populismes

succes-limites-populismes.png

Marc Lazar, Professeur d'Histoire et de sociologie politique à Sciences Po et Président de la School of government de la Luiss (Rome), revient sur la place des partis populistes dans l'histoire de nos démocraties européennes.

Lire la suite...

Nucléaire : les grands chantiers du quinquennat

nucleaire-chantier-quinquennat.png

Au gouvernement récemment formé, Nicolas Hulot, un ancien militant écologiste est ministre de la Transition écologique et solidaire et chargé de l’énergie. Il travaillera donc sous la direction du Premier ministre Édouard Philippe, un ancien d’Areva. Il n’était pourtant pas besoin d’attendre la nomination des ministres pour prédire que le nucléaire soulèverait des interrogations fortes pour le nouvel exécutif. Et pour cause : la situation actuelle appellera à des décisions claires et tranchées pour déterminer l’avenir du parc nucléaire français, dont la durée de vie théorique approche de son terme.

Lire la suite...

Comprendre la mobilité d’aujourd’hui pour anticiper celle de demain

comprendre-mobilite-aujourddhui-anticiper-mobilite-demain.png

Dans le cadre du rapport Quelle place pour l’automobile demain ? rendu public jeudi 1er juin, l’Institut Montaigne a conduit, avec Kantar-TNS Sofres, une enquête d’opinion inédite sur les habitudes et les attentes des citoyens en matière d’automobile. 3 000 personnes ont été interrogées en France, en Allemagne et en Californie.



Quels enseignements nous livre ce sondage ?

Lire la suite...

Quels nouveaux visages pour l’Assemblée?

nouveaux-visages-assemblee-duhamel.png

À trois jours du second tour des élections législatives, le politologue Olivier Duhamel décrypte pour l’Institut Montaigne les tendances et les fantasmes qui entourent ce scrutin.

Lire la suite...

Le baccalauréat est-il irréformable ? Trois questions à Christian Forestier

baccalaureat-forestier-reforme.png

Chaque année, la période du baccalauréat s’ouvre avec son lot de débats et de controverses. Donné, inadapté, coûteux, etc... les critiques vont bon train. Pourtant, aucune réforme d’ampleur n’est lancée pour en corriger les éventuels dysfonctionnements. Le baccalauréat serait-il irréformable ? C’est la question que nous avons posée à Christian Forestier, ancien recteur.

Lire la suite...

Premier tour des élections législatives : trois questions à Édouard Lecerf

legislatives-lecerf-premier-tour.png

À quelques jours du second tour des élections législatives, Édouard Lecerf, directeur des activités Politique & Opinion de Kantar Public - TNS Sofres, revient sur les résultats du 11 juin et nous livre son analyse sur le visage de la future Assemblée nationale.

Lire la suite...

Mentions légales