sortie-euro-reponse-FN.png

Eric Chaney, conseiller économique de l’Institut Montaigne, décrypte cette semaine les conséquences induites par une sortie de la zone euro.

Après les réactions musclées de Marine Le Pen ou de Florian Philippot dans les media, c’est au tour de Jacques Sapir de dénoncer l’étude que l’Institut Montaigne a consacré aux conséquences potentielles d’une sortie de l’euro(1). Je pense pour ma part que les conséquences d’une sortie de l’euro pourraient être pires que ce qu’envisage l’Institut Montaigne, si celle-ci devait se faire de façon chaotique. Pour s’en prévenir, il faudrait mettre en place une politique économique coercitive, contrôler les mouvements de capitaux et mettre sous tutelle les banques, avec des conséquences désastreuses à long terme, pour l’économie complexe, intégrée internationalement et financièrement sophistiquée qu’est la France.