L’Institut Montaigne est un think tank indépendant. Sa vocation est d’élaborer des propositions concrètes dans les domaines de l’action publique, de la cohésion sociale, de la compétitivité et des finances publiques.

Morgan Guérin

Chargé d'études à l'Institut Montaigne

Brexit : pour une séparation nette et à l'amiable 

hard-brexit-scenarios-sortie-royaume-uni.png Après plusieurs mois d’incertitudes, Theresa May, Premier ministre britannique, a enfin donné, le 5 octobre dernier devant les élus du parti conservateur, une date limite pour l’activation de l’article 50 du Traité sur l’Union européenne (TUE). Avant la fin du mois de mars 2017, la procédure de sortie sera engagée. Une période de négociations de deux ans est prévue. Après ce délai, sauf prorogation, le pays en question n’appartient plus à l’UE et devient un pays tiers.

Lire la suite...

Salaire minimum en Allemagne : quel impact ?

salaire-minimum-allemagne_1_.png

Plusieurs économies développées ont pris la décision d'augmenter le montant du salaire minimum obligatoire. C'est le cas du Royaume-Uni, de l'Allemagne, de l’État de New-York ou de la Californie. Si cette mesure vise à améliorer le pouvoir d'achat et ainsi stimuler la consommation, son impact sur la croissance et la compétitivité diffère selon les cas de figure.


A compter du 1er janvier 2017, le salaire minimum allemand passera de 8,50 euros bruts de l’heure à 8,84 euros. Après le Royaume-Uni, où le salaire minimum (National Living Wage) était passé de 9,20 euros à 9,67 euros le 1er avril dernier, c’est donc au tour de Berlin de revoir à la hausse la rémunération minimale des plus bas salaires.

Lire la suite...

Traité transatlantique : des négociations sous haute tension

TTIP scheitert TTIP fails

Le secrétaire d’Etat au Commerce extérieur Matthias Fekl a déclaré le 30 août qu’il demanderait aux chefs d’Etats et de gouvernement européens réunis à Bratislava le 16 septembre prochain l’arrêt des négociations concernant le projet de traité commercial avec les Etats-Unis. Jamais le gouvernement français ne s’était encore opposé aussi fermement au projet de TTIP actuellement négocié par la Commission européenne.

Lire la suite...

Augmentation du salaire minimum au Royaume-Uni : décryptage

salaire_minimum_royaume_uni.jpg

Plusieurs économies développées ont pris la décision d'augmenter le montant du salaire minimum obligatoire. C'est le cas du Royaume-Uni, de l'Allemagne, de l’État de New-York ou de la Californie. Si cette mesure vise à améliorer le pouvoir d'achat et ainsi stimuler la consommation, son impact sur la croissance et la compétitivité diffère selon les cas de figure.

Le 1er avril dernier, le salaire horaire minimum britannique (National Living Wage) passait de 6,70 à 7,20 livres sterling, soit 9,20 euros contre 9,67 euros en France actuellement. Avec un taux de chômage de 5,1 % de la population active et de 14 % pour les jeunes, le marché de l’emploi britannique présente un dynamisme réel par rapport à certains de ses voisins européens. L’augmentation du salaire minimum  ne concerne néanmoins que les employés de plus de 25 ans, les montants perçus par les salariés plus jeunes restant à leur niveau d’origine.

Lire la suite...

Délais de paiement : un coûteux serpent de mer

delais_de_paiement.jpg

Selon la dernière édition du rapport annuel de l’Observatoire des délais de paiement, publiée le 7 mars 2016, 32 % des entreprises françaises ne respectent pas les délais légaux de paiement. En conséquence, près de 16 milliards d’euros font défaut à la trésorerie des PME et 4 milliards à celle des ETI.

Lire la suite...

Assurance-chômage : quatre propositions innovantes

assurance_chomage_4_propositions.jpg

Selon la Cour des comptes, le niveau de la dette de l’Unédic devrait atteindre 35 Md€ en 2018.  Le déficit de cet organisme paritaire chargé de gérer l’assurance-chômage ne cesse de s’aggraver et devrait s’élever à 4,4 Md€ pour 2015.
C’est dans ce contexte que les partenaires sociaux viennent d’ouvrir les négociations sur l’assurance-chômage. La nouvelle convention qu’ils doivent établir remplacera celle de 2014. Comment assurer l’avenir financier du régime, favoriser l’emploi et préserver les droits des demandeurs d’emploi ? Telle est l’équation qu’ils doivent résoudre.
Dans son essai Pour en finir avec le chômage, publié par l’Institut Montaigne, Bertrand Martinot identifie quatre grands chantiers afin d’y parvenir.

Lire la suite...

Commerce extérieur : des chiffres trompeurs

commerce_exterieur.jpg

Pour la quatrième année consécutive, le déficit de la balance commerciale de la France – c’est-à-dire la différence entre les exportations et les importations de biens et services – s’est réduit, passant de 58,3 milliards d’euros en 2014 à 45,7 milliards d’euros en 2015. Que faut-il en déduire pour la compétitivité de notre économie ? Décryptage.

Lire la suite...

Mentions légales