L’Institut Montaigne est un think tank indépendant. Sa vocation est d’élaborer des propositions concrètes dans les domaines de l’action publique, de la cohésion sociale, de la compétitivité et des finances publiques.

Charles Nicolas

Directeur des études de l'Institut Montaigne

Baisse des dotations : vraiment injuste ?

maire.jpg

Le 19 septembre dernier, les maires ont été appelés par l’Association des Maires de France (AMF) à manifester leur opposition à la baisse des dotations telle que prévue par le Gouvernement. Ces concours financiers versés par l’Etat aux collectivités constituent une part importante des ressources des communes, au côté des impôts locaux notamment. Ils ont déjà été gelés puis réduits ces dernières années. Afin d’associer davantage les collectivités locales à l’effort de maîtrise des finances publiques et donc de réduction de la dépense publique, l’exécutif a souhaité amplifier ce mouvement : en 2017, l’enveloppe globale de ces transferts sera inférieure de 11 milliards d’euros à son montant actuel, une baisse étalée sur trois ans et déjà amorcée cette année.

Lire la suite...

Municipales 2014 : dix villes au crible de notre chiffrage

Les 23 et 30 mars 2014 se tiendront les deux tours des prochaines élections municipales. A cette occasion, et comme il l’avait fait en 2012 pour l’élection présidentielle, l’Institut Montaigne souhaite enrichir le débat d’un éclairage particulier sur les enjeux de la campagne qui s’ouvre.

Lire la suite...

La réforme des retraites est encore devant nous

Le niveau des dépenses publiques que la France consacre aux retraites figure parmi les plus élevés au sein des pays développés. Selon le Panorama des pensions 2011 de l'OCDE, nous y allouons 13 % de notre PIB, ce qui nous place loin devant le Royaume-Uni (5,9 %), les Etats-Unis (6 %) ou encore l'Allemagne (10,7 %). Seule l'Italie consent un effort plus important. Les données fournies par Eurostat sur l’ensemble des dépenses de pension nous placent également au 2ème rang avec des dépenses représentant 14,4 % de notre PIB, à des niveaux encore supérieurs à ceux de l’Allemagne (12,8 %), du Royaume-Uni (12,2 %) ou de l’ensemble de l’Union européenne (13 %). Pour autant, le projet de réforme préparé par le Gouvernement ne prévoit pas une réduction de la voilure pour notre système de retraites.

Lire la suite...

Réduction de la dépense publique : à l’heure des choix



Les vœux adressés par le Président de la République aux Français, au Gouvernement et aux corps constitués ont été pour lui l’occasion de rappeler la première des priorités de la France en 2013 : le rétablissement des comptes publics. Pour atteindre cet objectif fondamental, la voie à suivre est clairement identifiée.

Lire la suite...

Rapport Gallois et annonces du gouvernement : décryptage



Face à la dégradation des résultats de l'économie française, au creusement des déficits publics et à l'augmentation dramatique du chômage, notre pays a à la fois besoin d'un choc et d'une trajectoire de compétitivité. D'abord un choc qui permettra de restaurer au moins en partie les marges des entreprises et donc leur capacité à investir. Ensuite une trajectoire, celle de la nécessaire réduction de nos dépenses publiques. C’est ce double mouvement que propose l’Institut Montaigne depuis de longs mois dans ses travaux. On le retrouve en partie dans le rapport Gallois et les premières annonces du gouvernement. Décryptage.

Lire la suite...

La compétitivité des entreprises françaises : une priorité pour tous



Acteurs économiques, politiques, syndicaux, tous partagent un même diagnostic : celui du déclin de la compétitivité française. Les propos tenus par les partenaires sociaux – dans le document commun qu’ils ont consacré à cette question (1) comme dans leurs prises de positions à l’occasion de la Grande conférence sociale – et par le gouvernement – dans la feuille de route qu’il a établie à l’issue de ce sommet – témoignent de l’émergence d’espaces de réflexion partagés.

Lire la suite...

Mentions légales