L’Institut Montaigne est un think tank indépendant. Sa vocation est d’élaborer des propositions concrètes dans les domaines de l’action publique, de la cohésion sociale, de la compétitivité et des finances publiques.

Lucile Romanello

Chargée d'études à l'Institut Montaigne de 2013 à 2014

Fiscalité des ménages : pour un RSA activité renforcé

fiscalite2.jpg

Le 13 mai dernier, le rapport sur la fiscalité des ménages a été remis à Manuel Valls par Dominique Lefebvre, député socialiste et François Auvigne, Inspecteur général des finances. Dans ce rapport, les auteurs proposent une remise à plat des dispositifs d’aide aux ménages modestes et se montrent en faveur d’un renforcement du RSA activité et d’un allégement des cotisations salariales sur les bas salaires.

Lire la suite...

Données de santé : un pas en avant de la CNIL ?

sante-ordinateur.jpg

Le NIR ou "numéro de Sécurité sociale" pourrait enfin être utilisé pour faciliter le lien entre les secteurs médical et social. C’est ce que la CNIL a mis en avant dans son dernier rapport d’activité. Jusqu’alors réticente au croisement des différentes données de santé, la CNIL semble aller dans le sens d’une plus grande ouverture. Grand pas en avant ou petite avancée ?

Lire la suite...

Oui au choix de la baisse des dépenses publiques !

Evoquant le budget 2014 sur France Inter mardi 20 août, Pierre Moscovici, ministre de l’Economie et des Finances, s’est dit "sensible au ras-le-bol fiscal" exprimé par les Français. Si la réduction du déficit public reste la priorité du gouvernement sous la pression de la Commission européenne et de la rue Cambon, la clé de répartition des efforts entre dépenses et recettes semble s’inverser pour l’année à venir.

Lire la suite...

"Prime d’activité" : un dispositif encourageant pour lutter contre la paupérisation des travailleurs

Le 15 juillet dernier, le député Christophe Sirugue a remis au Premier ministre un rapport dans lequel il propose de remplacer la partie dite "activité" du revenu de solidarité active (RSA) et la prime pour l’emploi (PPE) par une prime d’activité.

Lire la suite...

La recherche au service des politiques publiques : l’exemple de la "Mallette des parents" pour lutter contre le décrochage à l’école

Chaque année, ce sont 17% des élèves qui sortent du système scolaire sans aucune qualification. Ce chiffre est largement au-dessus de la moyenne des pays de l’OCDE. Ils sont, chaque année, 120 000 à décrocher, ce qui représente autant de jeunes ayant une faible probabilité de trouver un emploi à l’avenir. Selon les résultats de l’enquête emploi de l’Insee (1), un jeune sorti de l’école sans aucun diplôme a presque une chance sur deux d’être sans emploi cinq ans après sa sortie du système scolaire.

Lire la suite...

Déficit public : les prévisions alarmantes de la Cour des comptes

Dans son rapport annuel sur "la situation et les perspectives des finances publiques" rendu public jeudi dernier, la Cour des comptes a remis en cause les prévisions optimistes du gouvernement et souligné les risques de dérapage du déficit public pour l’année 2013. Prévu à 3,7 % du PIB par Bercy, le déficit pourrait s’avérer bien supérieur et se situer plutôt entre 3,8 et 4,1 % sur la base d’une récession de 0,1 % selon les prévisions de croissance de l’Insee jugées plus vraisemblables par la Cour que l’hypothèse de 0,1 % de croissance retenue par Bercy.

Lire la suite...

Formation professionnelle : oui à l’évaluation !

Alors qu’elle représentait 1,5 % du PIB français soit plus de 30 milliards d’euros en 2011, la formation professionnelle et ses effets en termes de retour à l’emploi ou de gains de productivité restent très peu connus en France, les principaux résultats d’évaluation provenant des pays voisins. Dans le cadre du premier colloque international de la Chaire "Sécurisation des parcours professionnels", le 12 juin à Sciences Po, ce thème a été largement abordé au travers de la présentation d’une étude réalisée par Marc Ferracci, professeur à l’Université de Nantes et chercheur associé au Crest et au LIEPP.

Lire la suite...

Rapport Moreau : 2020 et après ?

Après celui de la branche famille, c’est au déficit de la branche retraites que le gouvernement s’attaque. Le rapport commandé à Yannick Moreau, ancienne présidente du Conseil d’orientation des retraites (COR), a été remis au Premier ministre ce vendredi 14 juin. Les nombreuses pistes qu’il propose pour rétablir l’équilibre du système avant 2020, si elles demandent à tous un effort, ne garantiront pourtant pas la viabilité du système à long terme.

Lire la suite...

Mentions légales